Bilans Partagés de Médication : de la théorie à la mise en pratique à l’officine

Description

Depuis la promulgation de la loi HPST (Hôpital Patient Santé Territoire) de 2009, le métier de pharmacien d’officine s’est enrichi de nouvelles missions qui ont pour but l’amélioration de la prise en charge des patients par des actions de prévention dépistage, diagnostic et traitement, suivi des patients, orientation dans le système de santé, éducation pour la santé, participation à la coopération entre professionnels de santé et action de veille sanitaire.

Parmi ces missions, les bilans partagés de médication (BPM) présentent un intérêt tout particulier. En effet, la réalisation d’un BPM consiste en un recensement de l’ensemble des traitements pris par un patient qui sera étudié au regard des analyses biologiques et des antécédents de ce patient. A la suite d’un entretien réalisé avec le patient, le pharmacien transmet ses conclusions et recommandations au médecin traitant du patient. Ainsi, les bilans partagés de médication permettent au pharmacien d’affirmer son rôle de professionnel du médicament et son importance dans la communication entre médecins et patients.

La mise en place et le développement de ces nouvelles missions au sein de l’officine sont cruciaux. Tout en valorisant le métier de pharmacien d’officine, elles permettraient d’ouvrir la voie à la mise en place de nouvelles responsabilités elles aussi rémunérées. Pour autant, leur mise en place n’est pas toujours aisée. Peu de pharmaciens sont actuellement formés à la réalisation de ces missions et leur développement nécessite d’adapter l’organisation de l’officine.

A travers cette formation, mon objectif de formatrice, accompagnée de mon comité d’expert, est de partager l’expérience acquise au cours de la réalisation de ma thèse d’exercice portant sur la mise en place de trois nouvelles missions, dont les BPM, afin d’aider et accompagner les pharmaciens qui aimeraient se lancer dans cette aventure.

Objectifs :

Numéro Objectif Description
1 PERMETTRE au pharmacien officinal de posséder le contenu et la forme des bilans partagés de médication ainsi que leur place dans la prise en charge des patients
2 MAITRISER le cadre réglementaire encadrant les bilans partagés de médication
3 DONNER au pharmacien d’officine les outils assurant la réalisation de bilans partagés de médication qualitatifs
4 MONTRER au pharmacien comment ces outils facilitent la mise en place de bilans partagés de médication et l’intérêt de leur réalisation

Modules :

Partie I : cas cliniques
Partie II : recours aux textes réglementaires et articles scientifiques
Partie III : introduction à la réalisation de BPM.
Partie IV : recrutement des patients et entretien de recueil d’informations.
Partie V : analyse des traitements des patients.
Partie VI : entretien conseil, suivi d’observance et retour d’expérience.
Partie VII : Cas clinique permettant de vérifier l’impact de la formation sur ses connaissances et compétences