Evaluation des pratiques professionnelles

Chaque professionnel de santé doit concourir à son DPC triennal en participant a au moins deux types d'actions de DPC sur cette période :

Formation Continue

La Formation continue représente la forme d’apprentissage la plus répandue (68% des actions)

Evaluation des pratiques professionnelles

Gestion des risques

L’obligation de formation DPC ne porte pas uniquement sur la réalisation d’une formation continue classique comme on a certainement l’habitude de vous le proposer.

Comme si ce n’était pas suffisant, dans le cadre du suivi d’une action d’EPP, les indemnités sont deux fois supérieures à celles de la formation continue non présentielle (hors classe virtuelle).

Prolongement

Une action d’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) consiste en l’analyse l’évaluation et l’amélioration par les professionnels de santé de leurs pratiques, en référence à des recommandations professionnelles actualisées.

Cette évaluation peut être menée de façon individuelle ou collective, en présentiel ou à distance et peut, elle aussi, prévoir des temps d’apprentissage et d’approfondissement des connaissances.

Les démarches d’EPP entrant dans le cadre du DPC sont :

  • L’audit clinique.
  • Le chemin clinique.
  • L’exercice coordonné et protocolé d’une équipe pluriprofessionnelle de soins en ambulatoire.
  • Le patient traceur.
  • Le registre, l’observatoire, la base de donnée.
  • Chemin clinique.
  • Le staff d’une équipe médico-soignante.
  • Le groupe d’analyse des pratiques.
  • La réunion de concertation pluridisciplinaire, revue de pertinence des soins.
  • Le suivi d’indicateurs de qualité et de sécurité des soins.
  • Le test de concordance de script.
  • La revue de mortalité et de morbidité.

Elle a pour but l’amélioration continu de la qualité des soins et du service rendu aux patients par les professionnels de santé.

Elle vise à promouvoir la qualité la sécurité l’efficacité et l’efficience des soins et de la prévention et plus généralement de la santé publique dans le respect des règles déontologiques.

Elle consiste en l’analyse de la pratique professionnelle en référence à des recommandations et selon une méthode élaborée ou validée par la HAS et inclut la mise en œuvre et le suivi d’actions d’amélioration des pratiques (décret du 14 avril 2005).

Enjeux

Une finalité

Améliorer les pratiques et la qualité des soins.

Rapprocher la pratique professionnelle de la pratique attendue pour les patients

Un challenge

Réguler le système de santé

Obligation pour tous les PS de suivre une action d’EPP ou de GDR en supplément de l’action en formation continue classique

Conclusion

L’EPP, une offre au plus près des pratiques

L’offre de DPC doit s’enrichir des démarches d’évaluation des pratiques professionnelles et de gestion des risques, deux démarches fondamentales dans l’amélioration des pratiques. Une meilleure reconnaissance de ces démarches dédiées à l’amélioration des pratiques permettra non seulement de valoriser des parcours de professionnels de santé déjà formalisés, notamment dans les établissements de santé et médico-sociaux mais aussi de sensibiliser des professionnels de santé non-initiés à de nouvelles formes d’apprentissage au plus près de leur exercice quotidien.